a master has no name
avatar
http://orphee-hp.goodforum.net
Je suis arrivé(e) le : 26/10/2014 Parchemins rendus : 173 Points : 429
Message
SUJETS NON GREEK
Mer 1 Nov - 18:29

Votre représentant des élèves

votre élu est là pour vous !
C'est avec plaisir et après une lutte acharnée que nous vous présentons votre tout premier représentant des élèves EDAN A. MILLER !

Sachez que votre représentant va être le porte-parole de tous les Non-Greeks vous permettant ainsi d'organiser des soirées démentielles ou encore avoir un peu plus de pouvoir au conseil de l'école avec les présidents des confréries. On l'accueille et le félicite comme il se le doit.

Nous lui laissons à présent la parole pour sa présentation :
Revenir en haut Aller en bas
a master has no name
avatar
http://orphee-hp.goodforum.net
Je suis arrivé(e) le : 26/10/2014 Parchemins rendus : 173 Points : 429
Message
Re: SUJETS NON GREEK
Mer 1 Nov - 18:30





+ ton président.

◆ Né en Irlande avec une mère qui ne voulait pas de moi et un père anxieux pour ma sécurité à cause de sa position au sein du gouvernement. À ma naissance, ma famille était déjà trop instable.
◆ J’avais passé une enfance banale de gosse de riche, de gosse de quelqu’un du gouvernement. Je restais fermé derrière les murs de notre château, je voyais très peu mes parents. À dix ans, je cherchais déjà ce qui n’allait pas chez moi parce que mon père ne voulait pas qu’on me voie. À onze ans, mon père devenait premier ministre et ma mère divorçait. Elle se cassait refaire sa vie ailleurs, sans moi.
◆ Mon père avait alors décidé de me mettre dans un collège public et c’était l’enfer. Les gens ne s’intéressaient à moi que par intérêt et je me renfermais devenant un reclus dont on se moquait. Quand j’avais parlé de cet enfer à mon père, il m’avait juste changé de collège.
◆ Dans ce nouveau collège, je rencontrais une bande de rebelle et je me liais à eux. Je sortais de ma coquille, j’animais des soirées pour mon père et je vivais dans cette bande à faire tout et n’importe quoi. Je ne connaissais pas les limites et la presse s’en était donnée à cœur joie mettant en avant toutes mes frasques avec les filles, avec la drogue, avec la justice, avec l’alcool…
◆ À quinze ans, mon père engagea un baby-sitter personnel rien que pour moi. Charlie. Un homme de trente-neuf ans avec qui je m’étais mis à entretenir une aventure… Une véritable histoire d’amour qui finissait mal car la presse avait fini par avoir vent de l’histoire après plusieurs mois. Mon père avait renvoyé Charlie et je l’avais définitivement perdu. Mon père m’avait renvoyé à Cambridge chez ma mère.
◆ À dix sept ans, je recommençais donc ma vie en Angleterre avec ma mère qui avait refait sa vie et qui me haïssait. Elle ne voulait pas me voir alors je faisais tout pour ne jamais la croiser pendant que j’étais chez elle.  Au début, au lycée, les gens m’avaient longuement regardé de travers en rigolant ayant sans doute vent de mon histoire. Et, petit à petit, mon identité de fils du premier ministre irlandais s’était effacée et je m’étais fait des amis.
◆ À dix-huit ans, je sombrais en découvrant que ma bande d’amis n’étaient pas réelle et qu’ils se foutaient juste de moi. Je m’étais éloigné d’eux et l’enfer avait pris plus d’ampleur faisant de moi le paria et ça faisait rire ma mère. Les mots me détruisaient petit à petit. Les miroirs s’effaçaient.
◆ À vingt ans, j’avais mon propre studio grâce à mon job d’hôte de téléphone rose et à l’argent que mon père continuait de m’envoyer. J’entrais en première année à l’université en littérature. J’étais diagnostiqué comme victime de dysmorphophobie et cela avait une grande influence sur ma vie (pas de miroirs ou de surfaces dans lesquels je pouvais voir mon reflet, des vêtements trop grands, des troubles de l’appétit, l’autodestruction, les antidépresseurs, le renfermement…).

◆ J'ai perdu Grimjow, mon ex petit ami, mon âme soeur avec qui j'imaginais ma vie malgré nos péripéties et notre rupture. Mort de Grimjow suite à une overdose le 30 janvier 2017
+ le message de ton représentant





Franchement, qui aurait imaginé le gamin que je suis à faire un discours pour tenter de devenir le représentant des élèves ? Je suis prêt à parier que personne ne l'aurait imaginé. Pourtant, je suis bien là et je fais bien ce discours. Je suis souvent perçu comme le gamin timide qui adore et reste gentil avec tout le monde. C'est sans aucun doute le cas. Mais, vous savez quoi ? Nous ne vivons qu'une fois et autant que ce soit à fond non ? Alors, laissons les querelles de côtés et choisissez-moi pour que votre année rime avec festivités.
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mario Andresol s'exprime sur des sujets chauds
» Sujets de Melissa Hastings
» Carmen Juraquille - Sujets
» Index des Sujets Explicatifs
» Tu as de la valeur, prouve le![pv Lena]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum